Roissy-Charles-de-Gaulle : dégâts majeurs à un Airbus A 350 d’Air Mauritius

0
21


L’aile de cet avion s’est heurtée à la queue d’un appareil d’Air France lors d’une opération Pushback ce mercredi

Un malheur ne vient jamais seul. À 24 heures où le Board d’Air Mauritius s’apprête à expliquer des pertes de l’ordre de Rs 1 milliard subies au cours des neuf premiers mois de l’exercice financier en cours, un des deux Airbus A350 de la compagnie aérienne nationale a subi d’importants dégâts lors des opérations au sol à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris ce mercredi. Les premières informations disponibles et sur la base des photos des appareils, qui circulent à la suite de cet accident, les dégâts sont considérés comme considérables du côté d’Air Mauritius.

À ce mercredi soir, aucune indication n’était disponible quant au retour dans le circuit commercial de cet Airbus A 350 flambant neuf. « L’appareil est actuellement sous le contrôle des autorités françaises pour des besoins d’enquête. En plus ce type d’appareil est Composite et il faudra attendre les conclusions des expertises en cours pour en savoir plus quant à la remise en exploitation de l’appareil », faisait-on comprendre dans les milieux autorisés.

Les indications sont que cet accident est survenu après l’atterrissage et le débarquement des passagers de l’Airbus A 350 à Paris ce mercredi. Ce qui explique qu’aucune victime n’a été relevée lors de cette collision entre deux avions sur la piste. Les préposés techniques, notamment des ingénieurs d’Air France, étaient engagés dans une opération de Push Back de l’Airbus A 350 d’Air Mauritius au moment des faits.

Les enquêteurs des Aéroports de Paris devront déterminer si l’appareil d’Air France, qui se trouvait à côté, et contre lequel s’est heurté l’Airbus d’Air Mauritius, était autorisé à se garer à cet endroit spécifique de l’aéroport. La conséquence de ces manœuvres est que l’aile de l’Airbus d’Air Mauritius s’est heurtée violemment à la queue de l’appareil d’Air France avec des dégâts conséquents pour le compte d’Air Mauritius, devant revoir le déploiement de sa flotte de long-courriers avec la mise hors circuit de l’Airbus A 350 dans les prochains jours.

Affaire à suivre…



Source link

Le Mauricien