Voitures qui partent en fumée : les théories enflamment la Toile

0
230


Plus tôt, hier toujours, une autre voiture a pris feu à proximité du cimetière de Saint-Martin.

Mais qu’arrive-t-il donc aux voitures depuis quelques semaines ? La question est sur toutes les lèvres. Et le phénomène, pour le moins étrange, inquiète les Mauriciens. Pour cause, hier, mercredi 13 février, une énième voiture est partie en fumée, à Trois-Boutiques. Le propriétaire, un habitant de la localité âgé de 47 ans, affirme qu’elle a commencé à se consumer alors qu’elle était garée à proximité d’un terrain vague, près de la route. La police et les pompiers ont pu maîtriser le sinistre. 

Plus tôt, hier toujours, une autre voiture a pris feu à proximité du cimetière de Saint-Martin. Le chauffeur du véhicule a pu s’échapper à temps. Mardi 12 février, c’est une voiture qui était garée à la rue Ménagerie, à Port-Louis, qui a été la proie des flammes. Il n’y avait aucun occupant à bord. 

Et comment ne pas se rappeler du décès de Hemraz Nohur, le 30 janvier ? Cet habitant de Nouvelle-France est mort carbonisé, dans sa voiture, alors qu’il roulait en direction de l’aéroport, à proximité du rond-point de Gros-Bois et de Mare-d’Albert. Selon des témoins de la scène, lorsqu’il a pris feu, le véhicule s’est verrouillé automatiquement de l’intérieur.

Plusieurs autres cas ont été signalés au cours des derniers mois (https://www.lexpress.mu/article/347522/voitures-qui-prennent-feu-lessence-au-banc-accuses).

Pour certains, c’est l’essence qui est en cause. Un automobiliste a même porté plainte à la police, affirmant que des dommages ont été causés au moteur de sa voiture après qu’il a fait le plein à la station-service Shell de Vivo Energy, à Cascavelle. Cet automobiliste soutient que de l’eau a été mélangée à l’essence. Ce que réfute catégoriquement Vivo Energy. L’automobiliste s’appuie sur un rapport du concessionnaire,  qui fait état de la présence d’eau dans le moteur. Or, des analyses menées par un laboratoire indépendant démontrent le contraire.

Mais alors, que se passe-t-il ? Chacun y va de sa théorie. 

Toujours est-il que le phénomène ne touche pas que Maurice. La Pakistan State Oil, société pétrolière multinationale, a même récemment émis un communiqué à ce sujet. En raison de l’augmentation de la température, explique-t-elle, il ne faut pas remplir le réservoir à ras bord – en gros, évitez de faire le plein. Car, cela peut provoquer une explosion. «Remplissez le réservoir à moitié et laissez de l’espace pour l’air», recommandent des experts.

En attendant d’y voir clair…




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment: