une voix ni masculine, ni féminine pour les assistants vocaux de demain

0
19


Cortana


Les assistants vocaux, et plus globalement les intelligences artificielles devraient prendre de plus en plus de place dans notre quotidien. Et alors que l’inclusivité devient un thème sociétal majeur, des ingénieurs présentent Q, une voix ni féminine ni masculine.

Comment correspondre à un maximum de personnes, peu importe son genre quand on est un assistant vocal ? Pour un groupe d’ingénieurs de Copenhague Pride et l’agence Virtue Nordic, cela passe par la création d’une nouvelle voix plus neutre, ni féminine, ni masculine, mais pile entre les deux, permettant à chacun de se faire sa propre idée en fonction des préférences ancrées dans son subconscient.

Pour réaliser cette voix, il aura fallu enregistrer celle d’une vingtaine de personnes se présentant comme homme, femme, transgenre ou non binaire. Les ingénieurs ont tenté de créer une voix moyenne à partir des échantillons collectés, mais le processus n’a rien donné de satisfaisant.

  

L’étude s’est alors dirigée vers une autre solution : utiliser une voix enregistrée dans un spectre de fréquence neutre situé entre 145 et 175 Hz. La voix a ainsi été modulée pour toujours se situer dans cette moyenne pour éviter de monter trop haut et d’avoir des caractéristiques féminines, ni trop bas pour éviter les voix masculines.

Ce type de voix neutre pourrait permettre aux assistants de proposer un “troisième genre” aux IA en se dédouanant totalement de la notion de sexe. Elle permettrait également aux utilisateurs de mieux envisager les interactions avec des robots qui prendraient alors leurs distances avec les humains en évitant de se présenter comme un homme ou une femme.



Source link

Have something to say? Leave a comment: