Duchesse 2019 : Nebula a fait bonne impression ce matin

0
25


La majorité des turfistes avaient les yeux rivés sur les partants probables de la Duchesse 2019. Pas moins de huit d’entre eux étaient en action sur la grande piste ce matin. S’il est vrai qu’on ne pas tirer de grandes leçons de leurs prestations, on peut néanmoins avancer que Nebula, cheval de l’entraînement Rameshwar Gujadhur, a laissé une bonne impression.

Si au départ on ne pouvait s’attendre qu’à quatre ou cinq participants, ils devraient impérativement être plus nombreux maintenant avec les changements dans les conditions. Si au niveau du handicap des amendements spécifiques ont été apportés (voir hors-texte), il n’en demeure pas moins que cette épreuve sera courue à poids d’âge et que les chevaux possédant une valeur inférieure sont nettement défavorisés au niveau du handicap. Ce qui pourrait faire hésiter plus d’un entraîneur à aligner un représentant se trouvant au bas de l’échelle, même si en cas de victoire son cheval ne sera pénalisé que de deux points (1kg) ou que sa valeur restera la même en cas d’une place à l’arrivée.

Au niveau des galops de ce matin, sept barrier trials ont eu lieu. Les deux premiers ont vu en action sept des partants probables. Si les turfistes présents au training s’attendaient à assister à une lutte entre Black Cat Back, Nebula, White River et Perovskia, ils sont restés sur leur faim. Dès l’ouverture des stalles, ces quatre chevaux sont restés presque sur la même ligne, avant que Nebula, sous la selle de Jameer Allyhosain, ne prenne un léger avant sur la fin. Ce qui a surtout plu avec lui, c’est qu’il a immédiatement répondu aux ordres de son cavalier quand ce dernier lui a demandé un petit effort en ligne droite. Son compagnon de box White River a paru en léger retrait au niveau de la condition. Black Cat Back avait fière allure en se dirigeant vers les stalles, mais il a quelque peu déçu. Perovskia est celui qu’on a moins aimé.

Lors du second essai sur le gazon, on retiendra d’abord que One Direction s’est montré quelque peu lent. Il avait à ses côtés son compagnon d’entraînement Woljayrine, Pera Palace (Maingard) et l’ancien Apollo Star (Sewdyal). C’est ce dernier qui a fait la course en tête et n’a pas été rejoint. Tout juste derrière lui, on a retrouvé Woljayrine, alors que Pera Palace et One Direction étaient plus en retrait. On ne croit pas se tromper en avançant que ce dernier aurait pu terminer dans le peloton si son cavalier lui avait demandé de fournir l’effort nécessaire sur la fin.

Mardi prochain, on devrait voir en action Midnight Messenger (Nagadoo), alors qu’aucune décision n’a été prise quant à une éventuelle participation de Wild Rendezvous (Hurchund). Signalons que Derreck David a rejoint les rangs de Vincent Allet ce matin pour épauler Dinesh Sooful, qui sera, lui, le numéro 2 de l’établissement.

Les partants probables

Black Cat Back (Gujadhur)

Nebula (R.Gujadhur)

White River (R.Gujadhur)

Woljayrine (J-M. H)

One Direction (J-M. Henry)

Midnight Messenger (Nagadoo)

Perovskia (Maingard)

Pera Palace (Maingard)

Wild Rendezvous (Hurchund) ??

1438129

Nebula (Jameer Allyhosain), 2e à partir de la gauche, est retenu à pleins bras au départ. À sa droite, on retrouve Perovskia (Pravesh Horil).  Black Cat Back (Olivier Plaçais) et White River (Yashin Emamdee) sont à son extérieur

 

Summer Sky forfait

Ramapatee Gujadhur pourrait n’avoir qu’un seul représentant dans la Duchesse, à moins qu’il ne décide d’aligner Alssakhra. Summer Sky, qui était pressenti pour être aussi de la partie dans la Duchesse, a dû déclarer forfait. Le cheval s’est blessé au centre d’entraînement de Pointe-aux-Sables et présente une enflure au niveau d’un genou.

Une Open Race

Comme on s’y attendait, des amendements ont été apportés aux conditions de la Duchesse 2019. Cette première classique de la saison reste une épreuve de G2 à poids d’âge. Ce qui fait qu’un nouveau de 3 ans sera handicapé à 57 kg et celui de 4 ou 5 ans à 58 kg. Cependant, au lieu d’être strictement réservée aux nouveaux chevaux possédant une valeur de 60 et plus, il n’y plus de restriction en ce qui concerne le Merit Rating. Ainsi, tout nouveau cheval récemment importé aura le droit d’y participer, quelle que soit sa valeur. Cette décision est intervenue à la fin de la semaine dernière dans le but d’attirer le plus de partants possible. Aucune pénalité ne sera accordée si la victoire revient au cheval le mieux placé au niveau de la valeur. Par contre, deux points (1 kg) de surplus seront alloués à tout autre vainqueur et tout cheval placé restera à la même valeur. La Duchesse est aussi considérée comme une protected race, ce qui fait qu’elle pourra être courue même si le champ final contient moins de 6 partants.

Les entraîneurs contestent

La décision de décréter la Duchesse comme étant une course qui doit être courue à poids d’âge est intervenue trop tardivement. Force est de constater que la majorité des chevaux pouvant y participer ont été acquis en 2018, soit bien avant le changement dans les conditions de cette première classique. Les entraîneurs qui se sont sentis lésés ont bien eu le droit de rouspéter. C’est ce qu’on aurait dû réaliser avant de venir avec une directive qui ne fait pas l’unanimité au moment où elle a été introduite. Il ne faut pas oublier que la dernière édition était réservée aux compétiteurs d’une valeur de 40 et plus. Cette fois, la course était pour les 60+ avant de devenir open. Certes, on peut quelque part comprendre qu’on veut protéger les bons chevaux face à une armada d’adversaires qui essaient de profiter de la différence de poids existant entre eux et les chevaux les mieux placés au niveau de la valeur. Voilà qu’un nouveau changement est intervenu vendredi dernier, et là, des entraîneurs clament haut et fort qu’ils n’ont pas été personnellement avertis et que le communiqué n’a été publiée que sur le site du Mauritius Turf Club. Certains avancent qu’on ne peut venir changer les données à une dizaine de jours de l’événement. D’autres soutiennent qu’ils auraient peut-être pu entraîner comme il se doit un cheval pour défendre leurs chances s’ils avaient été avertis plus tôt.

Un « elective test » nécessaire

Le Mauritius Turf Club a adressé une correspondance à tous les entraîneurs hier. Surtout ceux dont les chevaux ont été trouvés positifs au Zilpaterol. Il leur a été demandé de fournir la liste des chevaux qui sont susceptibles de courir dès aujourd’hui et que ces compétiteurs devront passer par un elective test au coût de Rs 2 000 avant d’avoir le feu vert pour courir. Cette décision, apprenons-nous, a été prise dans le but d’éviter que la première journée de courses prévue pour le 23 mars ne soit compromise.

Simon Jones : trois journées sans partant

Comme annoncé par notre confrère Week-End, d’autres cas positifs allaient être annoncés cette semaine. Il n’a pas fallu aller loin et dès mercredi après-midi, il a été annoncé que quatre chevaux de l’établissement Simon Jones ont été concernés par des produits illicites, à savoir Bono, Burwaaz, Alaadel et Mackbool. Selon les renseignements glanés sur place, il nous revient que plus d’un produit illicite auraient été trouvés sur au moins un cheval. On a aussi appris qu’un cheval aurait ingurgité un produit contre la toux sans prescription médicale. Toujours est-il que l’entraîneur Simon Jones a demandé que seul l’échantillon B d’Alaadel soit envoyé en France pour une contre-analyse. En attendant, Simon Jones a formulé une demande au MTC pour ne pas être représenté au cours des trois premières journées.

Zilpaterol : l’enquête reprend la semaine prochaine

L’enquête sur la positivité de 24 chevaux au produit interdit Zilpaterol reprendra finalement la semaine prochaine, jeudi ou vendredi. Il nous revient que Paul Beeby, de l’Intergrity Department de la GRA, est actuellement absent du pays et sera de retour au début de la semaine prochaine.

 



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment: