Published On: Sun, Feb 3rd, 2013

“Nous sommes des pêcheurs pas des pirates”



GD Star Rating
loading...

pirate 300x198 “Nous sommes des pêcheurs pas des pirates”

(Le Matinal) L’interrogatoire des pirates somaliens s’est poursuivi dans les locaux du Central CID vendredi pendant plusieurs heures en présence de leur homme de loi.

Cet exercice, qui devrait se terminer dans une dizaine de jours, prendra vraisemblablement plus de temps étant donné que les enquêteurs et les avocats se heurtent à la barrière de la langue. Lors de la séance de vendredi, les suspects ont rejeté l’accusation de piraterie portée contre eux et affirment qu’ils ne sont que des pêcheurs.

Cependant, l’acte d’accusation mentionne qu’à 240 milles nautiques au large de la Somalie le 5 janvier, les douze hommes avaient attaqué le navire MSC Jasmine.

Les suspects somaliens longuement interrogés

Redoutant un assaut, le capitaine du navire MSC Jasmine avait lancé des fusées de détresse mais les suspects somaliens n’ont pas lâché prise. Au contraire, ils ont tiré des coups de feu en direction du bateau dans une tentative de le ralentir. Au même moment, la frégate française Le Surcouf et des militaires américains à bord de l’hélicoptère USS Halyburton ont porté secours au MSC Jasmine.

Les enquêteurs du CCID sont confrontés à un autre gros morceau s’agissant de la chronologie des événements et des témoignages des différents protagonistes, notamment les militaires et le capitaine du MSC Jasmine. La version des faits de ces derniers est jugée importante pour un futur procès. Des discussions sont en cours aux Casernes centrales pour voir dans quelle mesure ces dépositions peuvent être enregistrées.

GD Star Rating
loading...

Comment Below