Published On: Sun, Jan 6th, 2013

Vasant Bunwaree : « Si Pravind Jugnauth rodé, li pou gagné »



Vasant Bunwaree : « Si Pravind Jugnauth rodé, li pou gagné », 10.0 out of 10 based on 1 rating
GD Star Rating
loading...
vasant bunwaree 300x145 Vasant Bunwaree : « Si Pravind Jugnauth rodé, li pou gagné »

Vasant Bunwaree

(Defimedia.info) Le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, s’est expliqué au sujet du cas de pédophilie alléguée au MITD ce dimanche 6 janvier. Il a rappelé que les parents de la jeune fille concernée, ainsi que cette dernière, ont démenti toute cette affaire. Il a accusé l’Opposition de vouloir « zet la boue » sur les institutions. Il a, néanmoins, fait l’impasse sur les accusations de Pravind Jugnauth selon lesquelles il aurait voulu protéger l’instructeur incriminé.

Il n’a pas mâché ses mots. C’est un Vasant Bunwaree très en verve qui a réuni la presse, ce dimanche, pour s’expliquer sur le cas de pédophilie alléguée au Mauritius Institute of Training and Design (MITD). Le ministre de l’Education s’est prêté, pendant plus d’une heure, à un exercice tantôt circonstancié, tantôt prudent dans le sillage du Fact Finding Committee institué pour faire la lumière sur cette affaire.

Sans surprise, le ministre s’est montré très virulent à l’encontre de l’Opposition parlementaire. « Je n’ai pas de leçons à recevoir ni de Paul Bérenger, ni de Pravind Jugnauth », a-t-il martelé. « Si Pravind Jugnauth rodé, li pou gagné », a-t-il ajouté.

Néanmoins, le ministre n’a pas voulu commenter les accusations portées contre lui par Pravind Jugnauth lors de son interrogatoire marathon au Central CID (CCID), mercredi, selon lesquelles il protégerait l’instituteur du MITD incriminé. « Je ne sais pas ce que Pravind a dit », a-t-il répondu à une question du Défi Quotidien.

Se voulant magnanime, le ministre est à plusieurs fois revenu sur la jeune fille qui aurait eu des rapports sexuels avec l’instructeur de la MITD. « L’on accuse une personne qui a elle même dit qu’il n’y a rien. Enough is really enough », s’est indigné Vasant Bunwaree. « Ils se servent d’une enfant pour faire des palabres », a-t-il poursuivi. Il citera, d’ailleurs, un article de Le Dimanche/l’Hebdo, publié dans l’édition de ce dimanche, où le père de l’adolescente de 14 ans a déclaré que toute cette affaire est fausse.

Autre protagoniste dans cette affaire : l’instructeur pointé du doigt. « Je ne dis pas qu’il est coupable ou innocent. Mais, il faut vérifier tout ce qui a été dit. Laissons le Fact Finding Committee faire son travail », a soutenu le ministre.

Vasant Bunwaree s’est aussi montré prudent lors de son intervention. Et pour cause, un Fact Finding Committee a été institué pour faire la lumière sur cette affaire. Dès le début de sa conférence de presse, il a dit qu’il « faut laisser le FFC faire son travail » et dans le même esprit demandé de « respecter les institutions ». A ce même sujet, il expliquera que ce FFC devrait rendre un rapport dans environ 3 mois.

Le ministre de l’Education s’en est aussi pris à l’Opposition, ainsi qu’à un syndicat « non reconnu » du MITD en les accusant de « voulant zet laboue » sur les institutions.

Vasant Bunwaree est aussi revenu sur la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition sur cette affaire en novembre. Il expliquera qu’il n’avait pas tous les éléments en sa disposition à cette époque. Et expliquera aussi qu’il existe deux rapports contradictoires de psychologues sur la présumée victime.

Comment on this News below

GD Star Rating
loading...

Comment Below